Enquête nationale sur les pathologies cardiaques observées chez les triathlètes de haut niveau


Pratiquer une activité physique régulière, comme le triathlon, est bon pour la santé, cela est scientifiquement démontré.

Néanmoins, certains travaux scientifiques suggèrent qu’un entraînement d’endurance très intense pratiqué pendant de nombreuses années pourrait «fatiguer» le cœur.
Il apparait donc nécessaire et important de préciser objectivement et scientifiquement l’éventuel lien qui pourrait exister entre une pratique à haut niveau d’entraînement des sports d’endurance comme le triathlon et la survenue de pathologies cardiaques. Ces éléments aideront à mieux prévenir la survenue éventuelle d’accidents potentiellement graves.

Ainsi la Fédération Française de Triathlon collabore avec l’équipe du Professeur François Carré (Unité Inserm 1099), cardiologue du sport et responsable du service de médecine du sport du CHU de Rennes, qui travaille sur les adaptations cardiaques induites par les sports d’endurance intense.

L’objectif est de recenser les problèmes de santé cardiologiques présentés par les triathlètes qui ont eu une pratique régulière supérieure à 10 heures par semaine.

Pour cela ils ont besoin de vous, et vous invitent à compléter ce petit questionnaire si vous même ou une de vos connaissances triathlète a présenté un problème cardiaque.

Merci de votre implication.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone